Courts metrages

Mardi 14 novembre- 21h
[cinéma]

Tarif unique 5 euros / Entrée libre pour les abonnés de l’Escale (places non-numérotées)

 

L'histoire du cinéma regorge de personnages monstrueux depuis ses origines. Difformités physiques ou cérébrales, les tares du monstre sont diverses et leurs déclinaisons illimitées. Très tôt l'animation a permis la représentation du monstre à l'écran sous ses différentes formes, en offrant à ses auteurs un espace de création sans fin. Gentil ou méchant, le monstre fascine encore et toujours tous les publics.

 

 

Le minotaure ouvre le bal de cette sarabande de Monsres sacrés; où l'animalité, tour à tour burtonienne, burlesque, fantastique ou absurde, est une source inépuisable d'inspiration pour les créateurs, et d'autant de formes pour leurs créatures. Entre classiques de l'animation restaurés et films contemporains multipliés, Monstres sacrés convoque un caméleon glouton, des escargots géants, des lapins loin d'être nains, un coucou, un chien, un chat, une mouche, un crapaud et un papillon à une procession pleine d'effroi et de drôlerie.